Réinventons les centralités, intervention de David LESTOUX.

42 B
Breizhmotion
Breizhmotion
17 Mar 2020

Forum du CESER de Bretagne :
Réinventons les centralités une iIntervention de David LESTOUX, Directeur de l’Agence Lestoux & Associés.
Le centre se caractérise historiquement par une polarisation croissante des flux extérieurs et une concentration toujours plus importante des fonctions affirmant sa dimension multifonctionnelle. Une accessibilité garantie a permis aux centres de devenir des pôles générateurs de flux, conférant aux villes, chacune à leur échelle, une influence et un rayonnement plus ou moins étendus. « Le centre est donc le résultat d’un modèle d’urbanisation historiquement daté qui a produit un recouvrement contraint entre centre et centralité »3
L’histoire de la ville et du centre, ainsi que celle de la centralité sont étroitement
liées. Les centres-bourgs et centres-villes incarnent traditionnellement l’urbanité
au sens d’art de vivre, mais aussi le sentiment d’appartenance des populations au
territoire. Un imaginaire du centre s’est ainsi ancré dans la mémoire collective des
populations et reste encore très présent aujourd’hui.

C’est donc la problématique des centralités que le CESER a souhaité inscrire
comme fil directeur de cette étude et cela pour deux raisons. Les difficultés que
rencontrent des centres-villes et centres-bourgs, ne peuvent pas être résolues en
traitant un ou deux symptômes, au risque de voir échouer le projet de revitalisation. Elles ne peuvent pas non plus trouver de réponse à l’échelle d’un territoire trop petit ne prenant pas en compte l’élargissement et la multiplication des territoires de vie. Ce glissement opéré des centres-bourgs et centres-villes vers les centralités d’un territoire est donc rendu nécessaire dans le cadre d’une approche systémique, transversale ─ incluant les dimensions économie, logement, services, environnement, qualité de vie, etc. ─ et multi-échelles.
Les transformations du rapport à la centralité résultent de choix de société, tout
comme leur traduction dans un modèle d’urbanisation et plus largement
d’aménagement du territoire. C’est tout l’enjeu du projet de territoire qui est posé
ici, enjeu d’autant plus prégnant au moment où le Conseil régional a engagé la
réflexion sur le projet de territoire régional dans le cadre de l’élaboration du
Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des
territoires (SRADDET).
Conscient de la responsabilité collective qu’impliquent ces choix et en complément
à ses études 4, le CESER a souhaité analyser le rôle des acteurs qui pratiquent et
construisent le territoire, et particulièrement les élus régionaux et locaux et leurs
services, ainsi que les habitants et usagers. C’est à ces mêmes acteurs que
s’adressent les propositions de ce rapport.

Montre plus


Aucun commentaire trouvé

Commentaires de Facebook