Pont de Térénez

15 B
Breizhmotion
Breizhmotion
22 Oct 2019

Avant la construction du pont, la traversée de l'Aulne se faisait par bacs afin d'assurer la continuité de la route nationale. Les accidents étaient très nombreux, notamment les jours de foire en raison d'un bac à fond plat et peu manœuvrable qui était emporté par le courant des marées et chavirait. L'Aulne engloutissait les hommes, les chevaux et les marchandises.
Pont de 1925
Le premier pont de Térénez a été construit entre 1913 et 1925. C'était un pont suspendu d'une longueur de 350 m, dont 272 m pour la portée principale. Le 13 décembre 1925, il est ouvert à la circulation et est, à l'époque, le plus grand pont suspendu d'Europe. Ce pont de Térénez aurait été détruit le 24 août 1944 par l'armée allemande, afin de retarder l'avance des troupes alliées ; des témoins affirment qu'il fut détruit par des bombardements américains, en même temps que ceux-ci bombardaient la ville de Telgruc, à proximité. Les restes du pont sont toujours présents au fond de l'Aulne.
Pont de 1952
Le nouveau pont, basé sur ses piles d'origine, n'est terminé qu'en 1952. C'est un pont suspendu, comme le précédent, qui reprend les mêmes mensurations : longueur de 350 m, dont 272 m pour la portée principale. Malheureusement, la pénurie de matériaux de qualité à l'époque entraîne l'utilisation de ciment de mauvaise qualité. Le pont contracte alors le « cancer du béton » (alcali-réaction) et se trouva sous étroite surveillance à partir de 1992, année du constat. Il fut déconstruit bien après la mise en service du nouveau pont, faute de budget, les travaux commencèrent début 2014 pour s'achever fin 2014. Il fut scié en plusieurs tronçons, les deux extrémités du premier pont de 1925 furent conservées et servent actuellement de belvédère.
En 2019, une grande inspection du Pont de Terenez commence ce lundi. Elle dure quatre semaines et des perturbations sont à prévoir début novembre. C'est la première inspection d'une telle ampleur sur ce pont construit il y a huit ans. Les premiers travaux ont commencé, il s'agit de vérifier si le Pont de Terenez a bougé. Grâce aux mesures de l'IGN, des points précis du pont ont été mesurés lors de la construction depuis des points fixes du rivage. Huit ans plus tard, les mêmes mesures sont à nouveau prises, avec une précision de l'ordre du millimètre.

Montre plus


Aucun commentaire trouvé

Commentaires de Facebook